Retour des USA sur le marché mondial

Boom des exportations américaines de Gaz naturel liquéfié (GNL) en 2017 et 2018 menaçant Sonatrah et Gazprom

Publié le 25 jan 2017 - 11:23 | Auteur: La rédaction | Actualités

Les exportations américaines de Gaz naturel liquéfié (GNL) devraient progresser en 2017 et 2018 grâce à l’entrée en service de nouveaux projets de liquéfaction de gaz naturel, prévoit l’Agence américaine d’information en énergie (EIA).

La hausse des exportations de GNL en 2017 sera soutenue par l’entrée en production de nouvelles capacités de liquéfaction dans le terminal Sabine Pass en Louisiane, précise l’EIA (Acronyme anglais d’Energy Information Administration) dans un rapport publié lundi 23 janvier.

En 2018, les livraisons américaines de GNL à l’étranger vont augmenter à la faveur de la mise en service du terminal Cove Point à Maryland en décembre 2017 et des projets Cameron et Freeport sur le Golfe du Mexique au deuxième trimestre de l’année prochaine.

Les exportations de gaz naturel par canalisation vers le Mexique devraient également enregistrer une légère progression cette année, selon l’EIA.

L’augmentation des exportations, couplée à une stabilisation des importations de GNL feront des Etats Unis un exportateur net de gaz d’ici à 2018, anticipe l’EIA qui prévoit, par ailleurs, une remontée des prix de cette énergie sur le marché américain à 3,55 dollars le million BTU en 2017 et à 3,73 dollars en 2018, contre 2,51 dollars enregistrés en 2016.

Côté commercialisation, la levée de l’interdiction sur les exportations américaines de GNL en 2016 ne devrait pas se traduire par une hausse des livraisons vers le continent européen, selon plusieurs analystes, alors qu’auparavant nombreux d’entre eux prévoyaient le début d’une rude concurrence entre la Russie et les Etats-Unis sur ce marché.

Les producteurs américains ont réorienté leurs livraisons vers les marchés de l’Amérique Latine et de l’Asie pour satisfaire de nouveaux clients potentiels, notamment avec la baisse des exportations du Nigeria vers le continent américain et aussi la hausse de la demande du marché de l’électricité en Asie.  En 2016 seulement deux expéditions de gaz américain ont été envoyées en Europe.

Sonatrah et Gazprom renforcent leurs positions sur le marché européen

Pour les six prochains mois, le GNL américain ne pourra pas rivaliser avec le gaz naturel acheminé par canalisation vers l’Europe, offrant au russe Gazprom l’opportunité d’augmenter ses livraisons, selon les mêmes analystes. La Russie détient déjà un tiers des parts de marché du vieux continent.

Cette situation représente une aubaine pour les fournisseurs traditionnels de l’Europe et devrait « profiter principalement aux deux principaux fournisseurs Sonatrach et Gazprom », commente Ira Joseph, le directeur de Pira Energy, une entreprise internationale de consulting en énergie.

Les exportations algériennes vers l'Italie sont passées de 7,1 milliards de M3 en 2015 à 17,1 milliards m3 en 2016, selon les chiffres de Pira.

Cependant, Gazprom n'aura pas le monopole sur le marché européen indéfiniment puisque la situation risque de changer vers la mi 2017 avec l’entrée en production de plusieurs projets de liquéfaction aux Etats-Unis et en Australie, ajoute Pira Energy et Facts Global Energy.

Les Etats-Unis et l’Australie vont chercher, dès le deuxième semestre de cette année d’autres débouchés sur le marché européen pour leur excédent en GNL que les marchés américain et asiatique ne seront plus  en mesure d’absorber rapidement, avance Facts Global Energy.

Le cabinet de consulting en énergie s’attend à ce que la production américaine et australienne inonde le marché européen en tablant sur 20 millions de tonnes de GNL qui seront placés cette année sur le marché européen, alors que la production américaine de GNL est attendue à la hausse d’ici à fin 2020.

L’arrivée de Donald Trump est perçue comme une bonne nouvelle par l’industrie pétrolière et gazière aux Etats-Unis. Le nouveau président a promis de lever plusieurs restrictions environnementales à l’extraction des hydrocarbures, instituée par son prédécesseur Barack Obama.

Trump n’a pas encore révélé les détails de sa politique énergétique, mise à part sa volonté de réguler massivement le secteur en tenant le gouvernement fédéral à l’écart des politiques énergétiques.

Mais il semble, selon plusieurs analystes, que le nouveau président pourrait se prononcer prochainement sur l’autorisation de construction de nouvelles installations de liquéfaction de gaz, destinées à l’exportation de GNL.

L’actuelle administration pourrait maintenir les objectifs de l’ancien cabinet de Barack Obama de mettre fin à la prédominance russe sur le marché gazier européen en soutenant le projet de l’union de l’énergie du continent et le développement des infrastructures de GNL.

« Au lieu (des gazoducs russes) l’Europe a besoin de l’amélioration des interconnexions (électriques) et des infrastructures stratégiques de GNL » en mesure d’alimenter tout le continent européen, avait déclaré l’ancien secrétaire d’Etat adjoint, Antony Blinken.

Mais selon des analystes gaziers, le défi de la réduction de la dépendance de l’Europe au gaz russe sera lent à relever, la chaîne gazière étant longue et coûteuse, alors qu’en parallèle les livraisons russes au vieux continent augmentent d’année en année dans un contexte de baisse des réserves britanniques et norvégiennes en Mer du nord.

 

Actualité
Palestine occupée

Coupure de l'électricité à Gaza par Israel: 1ère livraison de carburant égyptienne

Auteur: La rédaction publié le 21 juin 2017 - 12:23 - Energie
Billet
Pour soutien au terrorisme

Hausse des prix du pétrole après la rupture des relations diplomatiques avec Qatar

Auteur: La rédaction publié le 5 juin 2017 - 11:29 - Energie
Actualité
L'or noir dans l'incertitude

L’OPEP optimiste quand à la reconduction de l’accord sur la limitation de la production

Auteur: La rédaction publié le 28 avr 2017 - 07:22 - Energie
Actualité
Installation controversée

Etrange !Le nouveau DG de Sonatrach a été condamné en 2007 à 30 mois de prison pour « espionnage » et « divulgation des secrets de l’État ».

Auteur: La rédaction publié le 20 mar 2017 - 20:03 - Energie
Actualité
Economie à grande échelle

Manifestation environnementale « Une heure pour la Planète ».Extinction des lumières !

Auteur: La rédaction publié le 18 mar 2017 - 22:02 - Energie
Actualité
Ressources humaines

Entreprises –partenariat- formation Général Electric ouvre à Alger le centre de formation GETLA

Auteur: Mohamed Zine Rezkallah. publié le 5 fév 2017 - 21:25 - Energie
Actualité
Consensus autour de l'or noir

L’accord d’Alger respecté.La réduction de production de l'Opep sera « de 1,2 million de barils par jour, et le plafond à 32,5 millions de barils»

Auteur: La rédaction publié le 30 nov 2016 - 18:57 - Energie
Actualité
Grogne sociale à grande echelle

Selon El-Watan«Les factures élevées d’électricité font monter la colère des populations dans plusieurs wilayas du Sud»

Auteur: La rédaction publié le 30 sep 2016 - 11:45 - Energie
Actualité
Trop d'impayés chez les mauvais clients

Annaba. Plus de 60 milliards de centimes de créances récupérés par Sonelgaz. L’opération va s’élargir sur toute la wilaya

Auteur: Mohamed Zine Rezkallah. publié le 24 juil 2016 - 20:25 - Energie