Il en rêve depuis longtemps

Chakib Khelil Président de la République,pourquoi pas ?

Publié le 24 mai 2017 - 11:15 | Auteur: Dahmane Chenouf | Actualités

Khelil est parti s’entretenir avec Benaouda, qu’il a vu pour lui proposer de l’aider à gravir les marches du Palais d’El-Mouradia en  tant que chef de l‘Etat algérien- À 91 ans, le colonel est le dernier des chefs historiques de la guerre de libération. Au début des années 1980, il avait présidé la commission de discipline du FLN chargée de réunir les preuves suffisantes pour ester en justice plusieurs apparatchiks, dont un certain  Abdelaziz Bouteflika, chef de la diplomatie sous les présidents Ben Bella et Boumédiène-Ce dernier était accusé d’une mise en débet de 5 milliards de centimes, qui correspondaient à la tirelire que l’Algérie destinait aux mouvements de  libération nationale.

 Il y comme une envie de rejouer le match. Car, tout comme son ami d’enfance Bouteflika, Khelil a été inculpé par la justice pour des faits de corruption présumée. Et lui aussi souhaite obtenir aujourd’hui le soutien d’une figure tutélaire de la guerre d’indépendance. Le candidat Bouteflika ne s’était-il pas appuyé notamment sur la famille révolutionnaire pour conquérir le pouvoir en 1999 ? Comme Bouteflika , Khelil, 76 ans, fait maintenant la tournée des zaouias, puissantes confréries religieuses inscrites dans le métabolisme du système.

Si l’on avait dit que Khelil allait revenir en Algérie en toute liberté, courir les plateaux de télévision, faire des pèlerinages dans les zaouias et prétendre à la succession de Bouteflika, nul doute qu’il aurait pouffé de rire. C’est que, avant son come-back, le 17 mars, au bout de trois ans d’exil aux États-Unis, l’intéressé faisait encore l’objet de plusieurs chefs d’inculpation retenus contre lui par un juge d’instruction du tribunal d’Alger en août 2013.Scénario très plausible dans une Algérie qui a perdu de sa grandeur.

Comme l’écrivait mon ami Berbiche dans son commentaire du 24 mai (El-Watan) « On savait que la morale avait déserté les mœurs politiques dans le pays depuis longtemps. Le marais glauque dans lequel baignent certains hommes politiques rompus à l’art de l’esbroufe est en passe de faire école. Même à «l’âge d’or» du parti unique on n’a pas connu de tels comportements de soumission, de vassalité, de renoncement aux valeurs les plus élémentaires de l’Homme dans son rapport à l’autre »

Qui est derrière cet homme aux ambitions démesurées ? Son épouse.

Née à Naplouse, en Palestine, Najat Arafat Khelil s’était toujours montrée discrète, mais cette docteure en physique n’en était pas moins influente. Malgré le fait qu’elle n’exerçait aucune fonction officielle, elle était de tous les voyages de son époux à l’étranger. « Elle assistait même aux réunions de l’Opep », confie un ponte de Sonatrach.

Elle donnait son avis sur les contrats et supervisait directement certains chantiers, comme la rénovation du siège du groupe à Alger.« C’était la patronne, dit-on dans les milieux initiés. Devant elle, le ministre ne respirait pas. Mais qui prenait en charge ses frais de voyage dans la mesure où elle ne travaillait pas pour le compte de Sonatrach ou du ministère de l’Énergie?»Le Ministère, pardi ! Contrairement à son mari, Najat Arafat Khelil s’est murée dans un silence fait de mille silences.

Demain, elle sera la première femme de l’Algérie. Sous l’ère Chakib Khelil.

 

Actualité
Gauche et droite laminées

Législatives françaises : la République en marche d’Emmanuel Macron remporte la majorité absolue

Auteur: La rédaction publié le 19 juin 2017 - 00:24 - Politique
Actualité
Ou est passée la notion de contrôle?

Cela se passe en Algérie :un ministre repris de justice !!!Quelle honte.

Auteur: Dahmane Chenouf publié le 28 mai 2017 - 17:08 - Politique
Actualité
Nouvelles nominations

Algérie: Membres du gouvernement Tebboune. Gaid Salah maintenu, Messahel ministre des Affaires Etrangères

Auteur: La rédaction publié le 25 mai 2017 - 14:09 - Politique
Actualité
Nouvelle nomination

Le président de la République, nomme M. Abdelmadjid Tebboune au poste de Premier ministre, en remplacement de M. Abdelmalek Sellal

Auteur: La rédaction publié le 24 mai 2017 - 14:08 - Politique
Actualité
Le système politique recycle dans la naphtaline

Said Bouhadja, vieux routier du FLN, élu président de l'APN.

Auteur: La rédaction publié le 23 mai 2017 - 21:16 - Politique
Actualité
2ème tour de la présidentielle française

Emmanuel Macron bat Marine Le Pen 66,10% contre 33,90%.A 39ans( !), il devient le huitième président de la Ve République française.

Auteur: La rédaction publié le 7 mai 2017 - 20:57 - Politique
Actualité
Morosité electorale

Le Monde Afrique. Législatives en Algérie : le pouvoir se conforte mais ne convainc pas

Auteur: La rédaction publié le 6 mai 2017 - 09:19 - Politique
Actualité
Les citoyens ont boudé les législatives

Législatives 2017.Le FLN (évidement) avec 164 sièges, le RND avec 97 sièges ;38,25% des algériens ont voté

Auteur: La rédaction publié le 5 mai 2017 - 12:47 - Politique
Actualité
L'extrème droite gagne des points

Le Front National monte, monte, monte dans les sondages

Auteur: La rédaction publié le 28 avr 2017 - 06:34 - Politique
Actualité
Premier tour de la présidentielle française

Macron à 23,75 %,Le Pen à 21,53 % : ils sont qualifiés au deuxième tour-Fillon à 19,94 % et Mélenchon à 19,62 %,

Auteur: La rédaction publié le 23 avr 2017 - 21:03 - Politique
Actualité
Legislatives 2017

Louisa Hanoune veut taxer les grosses fortunes«Riche,payez au moins vos impôts ! »

Auteur: La rédaction publié le 20 avr 2017 - 10:48 - Politique
Actualité
Elections incertaines

Présidentielles françaises. Un quatuor pour la course à l’Elysée

Auteur: La rédaction publié le 10 avr 2017 - 20:47 - Politique