Irréel

Coup de cœur.Silence on vole.Par Saida Saida

Publié le 10 aoû 2016 - 09:49 | Auteur: La rédaction | Chronique

Il était une fois un roi. Trônant un peuple soumis, serviteur, servile, s'inclinant à la révérence. Un roi qui a décidé de se retirer pour léguer son trône à un dévoué serviteur et lui remettre la gérance du règne et les clés du pouvoir pour se retirer dans une chasteté royale. Dans son empire. Pour se faire,  il convoqua respectueusement ses conseillers et ses coordinateurs pour discuter du sujet. Sitôt réuni, ils décidèrent de charger le pigeon voyageur au surnom du corbeau noir pour accomplir cette mission. Élire l'heureux gouverneur. Celui que le corbeau aura choisi. Succédera au roi. Ainsi, l'oiseau noir ira se poser sur l'épaule d'un abruti. Un tyran. Parmi toute cette foule. Il est donc désigné chef de tribu. Et les ennuis commencent pour un peuple désarmé de connaissance. Ne sachant agir si ce n'est que pour manger et boire au milieu d'une jungle. C'est l'enfer d'un peuple qui a tout lâché pour vivre le luxe sans être vraiment dans le luxe et sans fournir le moindre effort et manquant de résistance. Un monde où la scène de l'absurde règne ... où la force prime. Pendant que les gens essaient de franchir un seuil de rentabilité misérable, où chacun est maître de son sort .... C'était comme... Néo impérialisme.... génocide et massacres....Les soucis commencent et les creux s'intensifient. Comme si on disait Aujourd'hui. La chute des prix de la matière noire et la non exportation contre le flux de l'importation. Le véritable gâchis que la population à connu depuis «l’indépendance". À juste exemple, et quelques temps où le peuple aussi prend cette habitude de consommer sans fournir aucun effort pour le bien de sa société. Vivre pour manger... Sans se soucier de son riche patrimoine, ni valoriser la création, ni la créativité industrielle, économique ou autre diffusion matérielle ou immatérielle. Curieusement, Il n'arrête jamais de donner des explications ou des éléments explicites pour éviter ces déchirements de société continuellement blessée.. C'est L'effervescence ... Ça bouillonne... Qui prime pour le trône ? Le pigeon à sélectionner le tyran. Et le peuple lui a accordé la bénédiction. Le remue-ménage tourbillonne et tout le monde met la main dans la boue. C'est comme si c'était un arrangement qui s’installe. Un moment précis... Une victoire nette. Sans bavures. Un combat face à la... la folie. Un constat lamentable grandit. Cortège dans le défilé organisé qu'à programmé le roi de la jungle pour le renard rusé à la superbe pelure, essayant de séduire un corbeau à la belle allure, pour constat duelliste, pourtant réputé pour les beaux enchantements des croisées des chemins. Catastrophique amélioration d'application d'une réponse favorable et ferme d'une situation qui se tend .... Une ploutocratie dominante... Politique d'enrichissement. Un roi excédé par les difficultés rencontrées par les échanges, s'interroge souvent sur ses compétences et se demande s'il était à la hauteur de la confiance de son peuple ... En créant une solution semblable à l'identique pour meubler le décor et accéder à l'environnement et à l'envie de ses administrateurs. Peuple fidèle et sans engagement. Ni trop d'occupation. Activité réduit le risque de.... Modéré et sans danger, dire que la liberté s'arrache. On dirait qu'on a oublié que le travail récompense. C'est un mérite à un effort fourni. Beaucoup d'affrontements et dualité complètement contés ... Ni la passivité ni... ne mènent nullement à bonne distance. Une course indéfinissable. Une lutte intestinale. Tous les coups sont permis pour ménager ce labyrinthe à colimaçon. Un entier entrelacement entre hier et aujourd'hui et... le fossé se creuse. Certains d'entre eux sont pris entre les crocs de la gueule du loup et d'autres pâturent. Immédiatement, on se met à la tête l'Empire de voleurs hautement qualifié de Robin des bois !!!! Sacré fléau de commerce et de communication !!!! Dans cette jungle, un tel débordement est classé inadapté vu les compétences des parties prenantes. Ce qui demeure insupportable. Ni les bons éléments, ni les mauvais. Ils sont presque au même rythme. Marginalement sis. Même les fidèles intégrés et bons citoyens du roi. Bloquer... inacceptable, et inadmissible. Captivante, attrayante, vivante inclassable, intéressante. Au gré des jours et des nuits. Il ne pouvait plus agir ni gérer faute de quoi il s'agit d'un problème de gouvernance et la fortune qui coule à flot dépensée sans retenue et ses serviteurs devenus comme !!!!! Ne sachant qu'obéir aux scélérats tyrans dans cette immense fable de la fontaine. Examiner et continuer son parcours pour jouer souvent au fascinateur... Un habillage complètement parfait... Si on jouait un peu à la montre et inverser les rôles. Un comportement inchangé demeure incontestable. Drôle de... qui oserait l'interrompre ? Je ne condamne pas. Ce n'est qu'un constat de jungle.

 

Actualité
Action de solidarité

Opération dons de médicaments et d’ambulances au profit de la Palestine à partir du port d’Alger

Auteur: La rédaction publié le 18 juin 2017 - 15:59 - Contribution
Actualité
« Ni Marx ni jésus », « Vers une contre-culture », « Marx est mort »

L'esprit du temps

Auteur: Noureddine Boukrouh publié le 27 juil 2016 - 16:42 - Contribution
Actualité
54 aprés l'indépendance

La fête dans la tristesse*.Quoi ? L’Algérie ne serait âgée que de cinquante ans ? Non, l’histoire de l’Algérie remonte à plusieurs millénaires

Auteur: Noureddine Boukrouh publié le 10 juil 2016 - 20:58 - Contribution