Responsable de la section immunologie

L’Algérienne Yasmine Belkaïd élue membre à vie pour ses recherches à l’Académie nationale américaine des sciences

Publié le 28 mai 2017 - 12:28 | Auteur: LEMSAKI Fatiha | Femme

Sortie de l’université de Bab Ezzouar, à Alger, vers le début des années 1990, Yasmine Belkaïd, fille du défunt Aboubakr Belkaïd, ancien ministre de la Communication, assassiné le 28 septembre 1995 à Alger, a été élue membre à vie de l’Académie nationale américaine des sciences, pour ses connaissances et réalisations distinguées et continues dans les recherches dans le domaine de l’immunologie.

Elle est à la tête de la section immunologie de la muqueuse au laboratoire de maladies parasitaires du National Institutes of Healthe Washington. Yasmine Belkaïd avait obtenu son doctorat, en 1996, alors qu’elle travaillait à l’Institut Pasteur de France, en choisissant le thème lié aux réponses innées à l’infection par la Leishmania.

Elle décroche une bourse post-doctorale au NIAID, (Institut national américain des allergies et des infections) et approfondit ses recherches sur la régulation immunitaire pendant l’infection par la Leishmania. En 2002, elle rejoint Children’s Hospital Research Fondation à Cincinnati, en tant que professeur adjoint, avant d’intégrer le laboratoire des maladies parasitaires puis, en 2008, l’université de Pennsylvanie, en tant que professeur adjoint. En décembre 2016, elle reçoit le prix Sanofi de l’Institut Pasteur, en France, décerné tous les 5 ans aux personnes qui innovent dans les sciences du vivant et la recherche biomédicale.

Elle s’était illustrée avec ses travaux sur la relation entre le système immunitaire et le microbiote, qui ont permis, grâce à l’équipe qu’elle dirige, la découverte de mécanismes fondamentaux qui favorisent la persistance des microbiotes au sein du tissu. Elle s’est intéressée particulièrement à l’importance du microbiote intestinal et cutané dans la réponse immunitaire aux agents pathogènes et le contrôle des réponses vaccinales.

En début du mois de février en cours, l’Académie nationale américaine des sciences l’a élue membre à vie pour ses réalisations distinguées et continues dans les recherches originales. Elle a été parmi les 21 associés étrangers qui ont rejoint cette importante institution de recherche, qui comprend 2280 membres actifs et 475 associés étrangers, non américains. Une belle consécration pour cette femme du savoir...(El-Watan)

 

Voir aussi

Patrimoine
Immortalisation de la lutte d'un peuple

Femmes sahraouies : un défi à l’injustice, thème d’une exposition photo abritée par le parlement de Navarre

La rédaction , publié le 21 juin 2017 - 10:44
Recherche, innovation
Première personne ayant le statut officiel de réfugié

Muzoon Almellehan, réfugiée syrienne âgée de 19 ans, nommée ambassadrice de bonne volonté de l’UNICEF

La rédaction , publié le 20 juin 2017 - 14:00
Social
Appui à la liberté humaine

L’Union des Femmes Russes solidaires avec les femmes Sahraouies dans leur lutte pour l'autodétermination

LEMSAKI Fatiha, publié le 26 mar 2017 - 08:44
Conseils généraux
Enormissime!!

En 5 semaines, une Égyptienne, la plus grosse femme du monde, passe de 500 à 360 kgs.

La rédaction , publié le 19 mar 2017 - 13:45
Soins & Beauté
Beauté africaine

Lolita,«la Barbie noire»,à la conquête du monde

LEMSAKI Fatiha, publié le 12 mar 2017 - 21:19
Social
Magnifique épreuve de courage

L'école des grands mères

La rédaction , publié le 9 mar 2017 - 20:36
Mode
Business devoilé

L'américain Nike booste le hidjab sportif

LEMSAKI Fatiha, publié le 9 mar 2017 - 19:25