Une année blanche

Du jamais vu dans les annales du BAC! A Ain Defla, des candidats en retard et recalés aux épreuves à cause de routes coupées pour… travaux!

Publié le 30 mai 2016 - 11:32 | Auteur: La rédaction | Actualités

De nombreux candidats au baccalauréat, arrivés en retard à certains centres de déroulement de l’examen du chef-lieu de la wilaya d’Aïn Defla pour cause de travaux sur la RN 4, ont été empêchés d’accéder aux salles des épreuves.

L’information, rapportée par le bureau d’agence APS a de quoi révolter les parents et les candidats.

Ces derniers venaient des régions de Khémis Miliana (27 km à l’est de Aïn Defla) et de Aïn Lechiakh (50 km au sud du chef-lieu de wilaya) n’ont pu rejoindre à temps les centres d’examen du baccalauréat à cause de la lenteur de la cadence des travaux lancés sur la RN 4 par la direction locale des travaux publics (DTP) une heure et demie environ avant le coup d’envoi des épreuves (8H30).

Au lycée Abdelhamid Mehri situé à la cité Mazouni dans la périphérie de Aïn Defla, les sanglots fusaient de partout. Une quinzaine de candidats s’étaient massés devant la porte d’entrée de l’établissement après que l’accès à celui-ci leur eut été refusé.

«Je suis sorti de chez moi à 5 heures du matin mais arrivé au niveau de Sidi Lakhdar, le bus à bord duquel je me trouvais s’est arrêté pendant un très long moment à cause de travaux de la chaussée, obligeant le chauffeur à faire un très long détour par Djellida, nous faisant perdre temps, énergie et patience».

Pour ce candidat, il est pour le moins «incompréhensible» que la direction locale des travaux publics décide de lancer des travaux d’envergure juste avant le coup d’envoi d’un examen de la dimension du baccalauréat, estimant qu’il aurait été plus judicieux que ce genre de travaux soient effectués de nuit.

Même les personnes qui se sont déplacées à bord de voitures personnelles ont été confrontées à la même situation, l’embouteillage créé par les travaux de la chaussée leur ayant fait perdre un temps «fou», selon nombre d’entre eux.

Venu d’Arrib, une commune située pourtant à 10 km seulement de Aïn Defla, Ali s’est vu signifier un refus «catégorique» de rejoindre la salle d’examen.

«Je suis sorti de chez moi à 6h30, soit deux heures avant le début des épreuves mais même en voiture, l’embouteillage crée par les travaux entrepris sur la chaussée a eu « raison de nous», observe-t-il, faisant remarquer que même s’il s’était levé à 4 heures du matin, il aurait éprouvé les pires difficultés à rejoindre le centre d’examen.

 

 

Actualité
Examen bizarre

Bac 2017. La session bizarrement « spéciale » pour 104 036 candidats prévue du 13 au 18 juillet

Auteur: La rédaction publié le 2 juil 2017 - 12:15 - Examens
Actualité
Fin du cursus

761.000 candidats à l'examen du baccalauréat 2017 sont attendus dimanche 11 juin dans 2.518 centres d'examen

Auteur: La rédaction publié le 9 juin 2017 - 16:47 - Examens
Actualité
Le BAC dans tous ses états

Le Site de l’ONEC n’a pas été piraté mais a reçu 72millions de consultations en 13 heures ! Au BEM il a reçu 50,2 millions de consultations.

Auteur: La rédaction publié le 13 juil 2016 - 23:22 - Examens
Billet
Déchéance

Le Bac 2016 nous aura montré, avec acuité, le problème systémique et moral qui gangrène la société algérienne.

Auteur: CHIKH Noureddine publié le 7 juin 2016 - 10:56 - Examens

Avant tout, doit être précisé que cet article n’est pas du tout une attaque envers Mme Benghebrit, telles que...

Actualité
Situation inédite

BAC 2016: l'examen «sera refait partiellement» confirme Sellal. Mais que pensent les candidats?

Auteur: Kheiro.D publié le 5 juin 2016 - 14:07 - Examens
Actualité
Triche au baccalauréat

BAC 2016. Ministère de l'Education Nationale - partenaires sociaux : au Gouvernement de trancher

Auteur: La rédaction publié le 3 juin 2016 - 20:35 - Examens
Actualité
Tricherie organisée

Fuite des sujets du Bac: 31 personnes impliquées après leur identification par l'adresse IP «L'examen ne sera pas refait».

Auteur: La rédaction publié le 2 juin 2016 - 16:19 - Examens