Catastrophe naturelle

Irma : un ouragan dopé au réchauffement climatique

Publié le 8 sep 2017 - 23:18 | Auteur: La rédaction | Actualités

Les politiques sont plus prompts que les scientifiques à pointer le réchauffement climatique pour expliquer la violence de l'ouragan Irma. Parfaite illustration du décalage entre le temps politique et scientifique.

. À la lumière des ravages occasionnés par le cyclone dans la région des Antilles, elle a affirmé qu’on “ne pouvait plus nier l’urgence climatique”.

Cocktail parfait de conditions météo

Un ouragan se nourrit de la chaleur des eaux et de l’humidité de l’air. Or, la température de la surface de l’océan est actuellement “anormalement élevée”, assure Frank Roux, professeur à l’université Toulouse III, spécialiste des cyclones.. De plus, la hausse des températures provoque “un accroissement de l’humidité de l’atmosphère qui renforce les phénomènes climatiques”, note Françoise Gaill, coordinatrice de la plateforme Océan-Climat du CNRS. Irma a bien bénéficié du cocktail parfait de conditions météo.

Les scientifiques ne se précipitent cependant pas pour affirmer que le réchauffement climatique est l’ingrédient principal du mélange explosif qui a accouché de l’ouragan de catégorie 5. “On ne peut pas établir avec certitude de liens avec le réchauffement climatique”, insiste Jean-Noël Degrace, responsable Meteo-France Martinique, contacté par France 24. Même son de cloche chez Frank Roux.

Ces scientifiques ne font pourtant pas partie de la controversée famille des climatosceptiques. Françoise Gaill explique la prudence de ses collègues : “la violence d’Irma peut être expliqué par le réchauffement climatique, mais il ne s’agit que d’une probabilité et non pas de certitude d’après les canons scientifiques”. Seule la répétition des phénomènes extrêmes dans des conditions climatiques similaires pourra amener les scientifiques à être plus catégoriques.

Le temps politique et le temps scientifique

Pour l’instant Irma est unique : il est plus endurant que la plupart de ses congénères ouragans majeurs (de catégorie 3 ou supérieure) et c’est le premier cyclone de catégorie 5 a frapper l’arc antillais. C’est tout le paradoxe pour la communauté scientifiques : “comme il est unique, on se pose forcément la question de l’influence du réchauffement climatique, mais il n’est pas possible d’avoir de certitude scientifique justement parce qu’il est unique”, explique Françoise Gaill.

Pour cette spécialiste, il faudra environ 10 ans avant que la communauté scientifique adopte une position plus ferme sur la question de l’impact du réchauffement climatique sur la violence d’Irma. Elle comprend la frustration des politiques qui “reprochent aux scientifiques de toujours appeler à la prudence”. Le temps politique et celui de la science n’est pas le même. Ce qui, en matière de dérèglement du climat, pose un problème : les politiques ne peuvent pas se permettent de toujours attendre le consensus des scientifiques pour agir

 

Actualité
Catastrophe naturelle

217 morts dans un violent seisme qui a frappé le Mexique

Auteur: La rédaction publié le 20 sep 2017 - 06:54 - Risque majeur
Actualité
Catastrophe naturelle

Le cyclone Maria ravage la Dominique et frappe à présent la Guadeloupe

Auteur: La rédaction publié le 19 sep 2017 - 10:10 - Risque majeur
Actualité
Degats environnementaux

Protection civile : 52 mille hectares de forets brulés en 2017, plus qu’en 2016.

Auteur: La rédaction publié le 11 sep 2017 - 12:38 - Risque majeur
Actualité
Catastrophe naturelle

Séisme au Mexique de magnitude 8.2./Premier bilan :58 morts et des dégâts importants

Auteur: La rédaction publié le 8 sep 2017 - 23:32 - Risque majeur
Actualité
Catastrophe naturelle

Le Pakistan victime des inondations après l'Inde, le Népal et le Bangladesh.

Auteur: La rédaction publié le 31 aoû 2017 - 08:47 - Risque majeur
Actualité
Inondations en série

La tempête Harvey a dévasté Houston, quatrième localité la plus peuplée des États-Unis

Auteur: La rédaction publié le 29 aoû 2017 - 10:38 - Risque majeur
Actualité
Environnement

2121 incendies ont détruit 32.000 hectares de forêts àSkikda, El Tarf, Bejaia, Guelma, Tizi Ouzou, Annaba, Jijel, Sétif et Ain Defla .

Auteur: La rédaction publié le 23 aoû 2017 - 09:02 - Risque majeur
Actualité
Catastrophes naturelles

750 personnes mortes dans les glissements de terrain et les inondations en Inde, au Népal et au Bangladesh

Auteur: La rédaction publié le 22 aoû 2017 - 10:14 - Risque majeur
Actualité
Incendies meurtriers

Des lignes hautes tensions de l'électricité traversant les forêts ont subi de graves dommages conséquences des incendies

Auteur: La rédaction publié le 6 aoû 2017 - 07:31 - Risque majeur
Actualité
Changement climatique

Inondations en Turquie.Métro et avions paralysés à Istanbul

Auteur: La rédaction publié le 18 juil 2017 - 13:54 - Risque majeur
Actualité
Etat de catastrophe naturelle

Incendies de forets/L’Etat va indemniser 17 wilayas touchées par les feux

Auteur: La rédaction publié le 17 juil 2017 - 19:31 - Risque majeur
Actualité
La canicule détruit le patrimoine forestier

Alerte aux incendies de forets:Tizi-Ouzou reçoit des renforts de Boumerdès et de Bouira

Auteur: La rédaction publié le 13 juil 2017 - 11:57 - Risque majeur