Derive wahabite

L'île accueille chaque année plus de sept millions de « touristes » saoudiens, amateurs d'alcool et de prostituées venues d'Asie, de Russie, du Maghreb.

Publié le 28 mar 2017 - 13:28 | Auteur: La rédaction | Actualités

En juillet 2014, la presse locale évoque brièvement le démantèlement d'un réseau de prostitution à Manama, la capitale du royaume de Bahreïn. Les filles, une vingtaine, venaient du Maroc, de Chine, de Russie et de Thaïlande. Quant aux proxénètes, la police n'avait arrêté que du menu fretin, un Bahreïni et un Bangladais, employés dans un hôtel, surtout fréquenté par les amateurs de tourisme sexuel. C'est l'une des rares fois où est évoquée cette activité dans le pays. Le reste du temps, c'est le silence radio, sous peine d'être emprisonné pour avoir « porté atteinte à l'image du pays ».

Pourtant, Bahreïn est un immense lupanar, d'abord pour les grands voisins saoudiens, mais aussi pour les bidasses américains. Manama abrite en effet le commandement de la Ve flotte américaine et le commandement central des forces navales. En 2001, les États-Unis ont accordé à ce confetti (765 km2) le statut d'« allié majeur hors Otan ». Mais pas question d'évoquer les virées fortes animées des marins le soir du côté d'Exhibition Avenue. Quant aux Saoudiens, ils privilégient davantage le quartier de Juffair.

Les filles arrivent de partout

« Les personnes indulgentes disent que le régime tolère la prostitution. Les mauvaises langues pensent davantage qu'il la protège, et même l'encourage. Des membres de la famille royale possèdent ainsi des appartements loués par des prostituées », affirme un photographe bahreïni. Si la prostitution existe dans les autres pays musulmans, elle reste généralement discrète. À Manama, au contraire, des jeunes femmes court-vêtues arpentent les trottoirs. On se croirait presque à Pattaya en Thaïlande ou à Tijuana au Mexique.

Un expatrié britannique a accusé l’Arabie saoudite d’hypocrisie quand il a appris que les jeunes y buvaient de l’alcool, consommaient des drogues, avaient des rapports sexuels avec des prostituées et que la police fermait les yeux.

 

Jeunes saoudiens ivres

Jeunes saoudiens ivres

«L’Arabie saoudite se vante de présenter au monde une religion dure et dévote mais sous la surface, tout est disponible au bon endroit. Des gens ferment les yeux dans un des pays les plus riches du monde où l’argent ne se tarit jamais», a confié au journal britannique Sunday Mirror un expat qui a souhaité de garder l’anonymat.

D’après les dires de cette source, les élites saoudiennes utilisent des applications telles que Tinder pour rechercher des prostituées, du cannabis, des pilules abortives et de l’alcool distillé à 99%. On peut même acheter ce type d’alcool dans des bouteilles en plastique dans les grandes villes du pays.

De plus, les jeunes saoudiens organisent des soirées «folles même selon les standards occidentaux». «On peut souvent voir que certains ont des rapports sexuels lors de telles soirées», a ajouté l’expatrié britannique.Plusieurs jeunes saoudiens prennent aussi du Captagon, une amphétamine.(média)

Actualité
Biens mal acquis

3ans de prison requis contre Teodorin Obiang, le fils aîné du président de Guinée équatoriale

Auteur: La rédaction publié le 5 juil 2017 - 23:15 - Fléaux sociaux
Actualité
La société du paraitre

Master, Bac et autres examens:la culture de la triche

Auteur: La rédaction publié le 14 juin 2017 - 14:15 - Fléaux sociaux
Actualité
Toxicomanie chez les jeunes

600.000 Toxicomanes en Algérie :fléau dévastateur

Auteur: La rédaction publié le 10 mar 2017 - 21:30 - Fléaux sociaux
Actualité
Ces sectes qui prolifèrent

21 disciples de la secte El Ahmadya dont le chef local arrétés à Tiaret

Auteur: La rédaction publié le 9 mar 2017 - 21:15 - Fléaux sociaux
Actualité
Hooliganisme à l'egyptienne

Égypte : 10 peines de mort confirmées pour des émeutes dans un stade de football à Port-Saïd

Auteur: Fatiha LEMSAKI publié le 20 fév 2017 - 19:36 - Fléaux sociaux
Actualité
Faire du mal avec préméditation

Cette maffia des écoles privées donnent du poison aux enfants :1630 kg de viande rouge avariée saisis à Cheraga

Auteur: La rédaction publié le 10 déc 2016 - 13:53 - Fléaux sociaux
Actualité
Commerce illégal et dangereux

La Gendarmerie nationale intensifie les contrôles contre le trafic illicite des produits pyrotechniques

Auteur: La rédaction publié le 10 déc 2016 - 13:38 - Fléaux sociaux
Actualité
Ils trafiquent au vu et au su de tous

Sétif :100 milliards de centimes de pétards saisis soit 2 millions six cent mille unités.Mais d’où viennent ces produits ?

Auteur: Dahmane Chenouf publié le 21 nov 2016 - 20:38 - Fléaux sociaux
Actualité
La violence comme mode de gestion collective

Les routes prises en otage par des habitants. Rouiba: 50 blessés lors d’affrontements entre riverains à Sbaât;On ferme la route à Thenia...

Auteur: La rédaction publié le 17 oct 2016 - 12:32 - Fléaux sociaux
Actualité
Corruption et maffia du foncier contre la République

L’Etat critique la distribution (entre copains) «illégale» de quelques 65 ha du Parc des grands vents (Dounia parc) d’Alger

Auteur: La rédaction publié le 26 aoû 2016 - 14:43 - Fléaux sociaux
Actualité
Bandistisme, délinquance

« 14 malfaiteurs arrêtés et saisie de plus de 4 kg de cannabis,et 3 560 comprimés hallucinogènes»,indique la sûreté de Zeralda.

Auteur: La rédaction publié le 25 aoû 2016 - 14:05 - Fléaux sociaux
Actualité
Partir loin illégalement

Immigration clandestine :108 personnes arrêtées au large d’Annaba

Auteur: Mohamed Zine Rezkallah. publié le 21 aoû 2016 - 23:12 - Fléaux sociaux