Consommation

L’utilisation d’hormones de synthèse à l’origine du pourrissement de la viande .

Publié le 5 sep 2017 - 08:56 | Auteur: La rédaction | Actualités

De nombreux cas de viande ovine putréfiée ont été enregistrés pour la deuxième année consécutive sur de nombreuses carcasses de mouton de l’Aïd El-Adha. Des centaines de cas similaires ont été relevés dans 15 wilayas, notamment à Alger.

En effet, des citoyens ont constaté que certaines parties des moutons sacrifiés présentaient une coloration verte. Les  services vétérinaires du ministère de l’Agriculture mettent cela sur le dos du consommateur et accusent les plaignants d’avoir laissé leur viande traîner chez les bouchers pour la découpe de leur mouton. Les Algériens gardent encore en mémoire le scandale des moutons  putrides ayant subi des «cures» d’hormones de croissance pour qu’ils prennent du poids rapidement et font gagner plus d’argent aux éleveurs.

L’Etat, incapable de gérer les marchés à bestiaux durant la fête du sacrifice est entièrement responsable de cette défaillance. En effet, un marché maitrisé et contrôlé est un marché où le vétérinaire est omniprésent et où la traçabilité de la bête est indiquée .Alors, pourquoi l’état a –t-il encore abandonné ses prérogatives régaliennes en matière de maitrise de la sécurité alimentaire à destination de l’homme ?

Cette pratique décriée, en ce sens qu’elle pose un sérieux problème de santé publique, prend de l’ampleur. Selon des sources bien informées, des éleveurs continuent d’utiliser ces hormones, profitant ainsi du manque de contrôle du cheptel ovin par les services vétérinaires des différentes wilayas. Ces hormones de croissance, destinées à la production animale, ne sont pas interdites en Algérie. L’hormone de croissance utilisée dans la production animale est une molécule qui présente une structure chimique relativement simple, raison pour laquelle elle est synthétisée sans problème par de petits laboratoires clandestins des pays de l’Europe de l’Est.

 

Actualité
Fortunes nationales

Africa wealth report : l’Algérie compte 4500 millionnaires en dollars, derrière le Maroc et l’Egypte

Auteur: La rédaction publié le 27 juil 2017 - 10:18 - Economie
Actualité
Ramadhan 2017

C’est OK, le gouvernement donne son feu vert pour l’importation de la viande congelée.

Auteur: La rédaction publié le 24 mai 2017 - 11:30 - Economie
Actualité
Facilitations commerciales

Commerce extérieur: ouverture des contingents tarifaires pour l’année 2017

Auteur: La rédaction publié le 5 avr 2017 - 14:36 - Economie
Actualité
L'agriculture detournée

Les marchés de gros chôment.70% de nos fruits et légumes aux mains des spéculateurs et des réseaux maffieux.

Auteur: La rédaction publié le 17 mar 2017 - 19:22 - Economie
Actualité
Moins de soucis,moins de tracas

Assurance. Ouf !On prépare des conventions pour indemniser directement et rapidement l’assuré.

Auteur: La rédaction publié le 14 fév 2017 - 08:56 - Economie
Actualité
Decroissance des importataions

Baisse drastique de l’activité marchande du port d’Alger

Auteur: La rédaction publié le 30 oct 2016 - 21:11 - Economie
Actualité
Les taxes vont assommer les citoyens

Projet de Loi de Finances 2017.Vous paierez votre carburant plus cher.

Auteur: La rédaction publié le 19 oct 2016 - 22:14 - Economie
Actualité
Les caisses se vident

« Le maintien de l'actuel système de retraite mènerait,dans six ans,à la faillite de la CNR » déclare le ministre du travail.

Auteur: La rédaction publié le 19 oct 2016 - 08:33 - Economie
Dossier
L'aquaculture comme alternative immédiate

III/L’élevage du poisson ,alternative à la pêche côtière.Un marché de 136 milliards de dollars.

Auteur: Dahmane Chenouf publié le 30 sep 2016 - 19:51 - Economie
Actualité
L'or noir perd de sa superbe

Les prix du pétrole pourraient chuter sous la barre des 20 dollars le baril à l'initiative de l’OPEP.L’Iran torpille la stabilité du marché

Auteur: La rédaction publié le 28 sep 2016 - 15:39 - Economie
Actualité
L'industrie automobile tombe à l'eau

Automobile « Importez les voitures d’occasion dés 2017»,confirme le ministre du commerce.Les réseaux maffieux ont gagné !

Auteur: Dahmane Chenouf publié le 19 sep 2016 - 21:41 - Economie