L'Asie retient son souffle

La Corée du Nord avertit les États-Unis de retirer leurs troupes de la région, sinon ce serait une guerre nucléaire.

Publié le 2 juin 2017 - 22:21 | Auteur: La rédaction | Actualités

La Corée du Nord a déclaré, jeudi 1er juin, via un média public, que les États-Unis devaient retirer leurs troupes de la région, sinon la confrontation militaire finirait par une destruction nucléaire.

L'agence centrale de presse nord-coréenne (KCNA) a publié un article dans lequel un fonctionnaire responsable de relations intercoréennes a critiqué les initiatives militaires américaines dans la région, prévenant que les États-Unis pourraient faire face à l'« arme nucléaire la plus puissante ».Il vaut mieux que les États-Unis fassent un sage choix, bien que tardivement, avant d'être enfoncés dans le déshonneur, comprenant clairement que le temps, la justice et la victoire finale appartiennent à la République populaire démocratique de Corée qui possède l'arme nucléaire la plus puissante », Les États-Unis ont déployé un groupe naval de guerre, y compris trois porte-avions, dans la région de la péninsule de Corée en réponse à un possible sixième test nord-coréen d'armes nucléaires, ce que le Président Donald Trump a promis de prévenir.

La Corée du Nord affirme qu'elle ne développe la technologie nucléaire qu'à des fins dissuasives. Le pays possèderait environ 20 ogives nucléaires ainsi qu'un vaste arsenal de missiles balistiques. Des analystes estiment que la Corée du Nord ne sera pas en mesure de produire un missile nucléaire intercontinental avant 2020.

Toutefois, le pays communiste est capable de lancer des attaques nucléaires contre des pays voisins, y compris la Corée du Sud et le Japon, dont les deux abritent des installations et du personnel militaire américains.

 

 

Actualité
Protection nationale

Défense anti aérienne. Téhéran envisage de concevoir un nouveau type de missile, le Sayyad 3

Auteur: La rédaction publié le 22 juil 2017 - 22:27 - Défense-Sécurité nationale
Actualité
Militarisation regionale

La côte méditerranéenne de l'Égypte abrite la base militaire la plus importante du continent africain.

Auteur: La rédaction publié le 22 juil 2017 - 17:46 - Défense-Sécurité nationale
Actualité
Opération mains propres

Joseph Kabila opère une grande toilette au sein de la police nationale

Auteur: La rédaction publié le 19 juil 2017 - 11:38 - Défense-Sécurité nationale
Actualité
Manoeuvres militaires

Sud-Est de Djanet.«Le bataillon d’infanterie motorisée en offensive dans la foulée»thème d’un exercice tactique à tirs réels.

Auteur: La rédaction publié le 19 juil 2017 - 11:11 - Défense-Sécurité nationale
Actualité
Demographie

On sera 1O milliards dans 33 ans. Inde et Chine les plus peuplés de la planète

Auteur: La rédaction publié le 18 juil 2017 - 19:44 - Défense-Sécurité nationale
Actualité
Criminalité

DGSN. Saisie d'importantes quantités de drogue et de produits prohibés à travers plusieurs régions du territoire national

Auteur: La rédaction publié le 17 juil 2017 - 22:21 - Défense-Sécurité nationale
Actualité
Suprématie aérienne

Les chasseurs bombardiers de nouvelle génération armés de laser

Auteur: La rédaction publié le 12 juil 2017 - 16:19 - Défense-Sécurité nationale
Actualité
Frontières passoires

Réseaux maffieux organisés. L’Algérie prête à des mesures urgentes contre les migrants clandestins

Auteur: La rédaction publié le 10 juil 2017 - 18:41 - Défense-Sécurité nationale
Actualité
Ville stratégique

Irak. Aprés 3 ans de siège,Mossoul ensanglantée mais Mossoul libérée des terroristes.

Auteur: La rédaction publié le 9 juil 2017 - 23:22 - Défense-Sécurité nationale
Actualité
Sur directives du Roi

Maroc.Retrait «progressif» de la police de lieux publics symboliques d'Al-Hoceïma et d'Imzouren.

Auteur: La rédaction publié le 5 juil 2017 - 12:32 - Défense-Sécurité nationale
Actualité
Fin de la guerre civile

L’ONU quitte la Cote d’Ivoire après 13 années de présence dans ce pays

Auteur: La rédaction publié le 30 juin 2017 - 21:59 - Défense-Sécurité nationale
Actualité
Documents declassifiés

La CIA aurait renoncé à soutenir le coup d’État iranien du Shah d’Iran contre le nationaliste Mohammad Mossadegh en 1953

Auteur: La rédaction publié le 30 juin 2017 - 21:48 - Défense-Sécurité nationale