Equilibre militaire régional

La Corée du Nord simule une attaque contre Séoul, et prépare une tête nucléaire miniature de façon à en équiper un missile pour frapper Etats-Unis.

Publié le 4 déc 2016 - 08:33 | Auteur: La rédaction | Actualités

 « Pyongyang prendra des mesures d'autodéfense adéquates en réponse aux sanctions du  »

Le dirigeant nord-coréen Kim Jong-Un a dirigé jeudi  01er décembre un vaste exercice d'artillerie simulant des attaques contre Séoul et d'autres cibles, alors que la Corée du Sud et le Japon ont dévoilé le lendemain de nouvelles sanctions unilatérales en représailles au programme nucléaire nord-coréen.

Plusieurs batteries d'artillerie lourde ont été déployées pour l'exercice militaire. Celui-ci simulait des attaques contre cinq îles frontalières et les organes dirigeants réactionnaires à Séoul et dans d'autres villes sud-coréennes, a rapporté l'agence nord-coréenne KCNA.

Cet exercice s'est déroulé jeudi, quelques heures après l’adoption par le Conseil de sécurité d’une nouvelle résolution sanctionnant Pyongyang à la suite de son cinquième essai  nucléaire de septembre

Le texte, mis au point par les Etats-Unis à l'issue de trois mois de difficiles négociations avec Pékin, plafonne les exportations nord-coréennes de charbon, la principale source de revenus externes de Pyongyang.

La Corée du Nord n’a pas attendu pour rejeter ces nouvelles sanctions.

Le ministère des Affaires étrangères nord-coréen a dénoncé "une atteinte à la souveraineté et au droit à la survie de la République populaire démocratique de Corée", ajoutant que le régime de « Pyongyang prendra des mesures d'autodéfense adéquates en réponse à ces sanctions », précise l'agence nord-coréenne de presse KCNA.

« Si une guerre éclate, de telles frappes mortelles seront infligées aux forces sud-coréennes, et leur volonté de contre-attaque sera complètement brisée dès le départ, elles seront complètement anéanties », a dit le dirigeant nord-coréen lors de l'exercice. « Rien ni personne ne survivrait ».

La Corée du Sud a dévoilé vendredi ses propres sanctions contre Pyongyang, ajoutant des dizaines de noms à sa liste noire des personnes ou organisations soupçonnées d'implication dans le programme nucléaire nord-coréen.

Compte tenu de l'absence de lien commercial tangible entre les deux Corées, ces mesures sont largement symboliques.

Selon un porte-parole du gouvernement, cette liste noire comprend désormais le Parti des travailleurs de Corée, le parti unique au pouvoir en Corée du Nord, et deux des collaborateurs les plus proches de M. Kim, ce qui ne devrait pas manquer d'irriter le Nord.

Le groupe chinois Dandong Hongxiang Industrial Development, placé en septembre par Washington sur sa propre liste noire, fait son entrée sur la liste sud-coréenne.

Le Japon a également décidé vendredi de renforcer ses sanctions unilatérales, en interdisant par exemple l'entrée des ports aux navires japonais s'étant rendus en Corée du Nord, et en ajoutant des noms à sa liste des organisations et individus dont les actifs doivent être gelés.

La Corée du Nord a mené deux essais nucléaires cette année. Avec le test de septembre, elle a revendiqué des avancées majeures dans ses efforts pour miniaturiser une tête nucléaire de façon à en équiper un missile susceptible de frapper les Etats-Unis.

Le Conseil de sécurité a sommé le Nord d'abandonner son programme d'armements nucléaires. Mais Pyongyang a répliqué en déclarant que les sanctions ne feraient que renforcer (ses) contremesures d'autodéfense.

 

Actualité
Dictature au quaotidien

Cambodge : le pouvoir « casse » de l’opposition avant les élections de 2018

Auteur: La rédaction publié le 5 sep 2017 - 11:26 - Asie
Actualité
Dissuasion

Tir de missile nord-coréen : l'ONU durcit ses sanctions contre Pyongyang

Auteur: La rédaction publié le 6 aoû 2017 - 07:53 - Asie
Actualité
Japon impérial

Le Parlement japonais a voté une loi permettant à Akihito d'abdiquer en faveur de son fils aîné, le prince Naruhito.

Auteur: La rédaction publié le 9 juin 2017 - 16:22 - Asie
Actualité
Jeux de guerre en Corée

Tensions dans la peninsule.La Corée du Nord tire un missile "non identifié"

Auteur: La rédaction publié le 21 mai 2017 - 14:40 - Asie
Actualité
Le Moyen Orient revitalisé

Iran..M. Rohani réelu avec 57 % des voix contre 37 % des voix à Raissi.

Auteur: La rédaction publié le 20 mai 2017 - 08:12 - Asie
Actualité
L'Afghanistan, terre de sang

Après 20ans d’absence, Hekmetyar Gulbuddin, le « boucher de Kaboul » parade dans la capitale afghane

Auteur: La rédaction publié le 4 mai 2017 - 18:12 - Asie
Actualité
Les saoudienss ferment les yeux

Merkel brave le strict code réglementaire et ne met pas le foulard devant le roi Salman

Auteur: La rédaction publié le 1 mai 2017 - 14:41 - Asie
Actualité
Armes de destruction massive

La Corée du Nord menace «Il suffit d'appuyer sur le bouton pour que l'Amérique soit réduite en poussière.»

Auteur: La rédaction publié le 5 avr 2017 - 15:50 - Asie
Actualité
Protection de la faune

L’ivoire, l’«Or Blanc », marqueur social, interdit de vente en Chine

Auteur: La rédaction publié le 1 avr 2017 - 08:00 - Asie
Actualité
Victimes collatérales des conflits

Afghanistan.Record de victimes civiles en 2016,selon l’ONU.Le terrorisme Taliban et Daech en ligne de mire.

Auteur: La rédaction publié le 14 fév 2017 - 08:40 - Asie
Actualité
Provocation anti USA

La Corée du Nord a tiré un missile de portée intermédiaire en mer du Japon

Auteur: La rédaction publié le 12 fév 2017 - 07:52 - Asie
Actualité
Sous la violente contestation des masses

La présidente sud-coréenne Park Geun-Hye, engluée dans un fastueux scandale de corruption,s'est dite prête à quitter le pouvoir

Auteur: La rédaction publié le 30 nov 2016 - 13:04 - Asie