Hanoune tire sur les opportunistes

Le PT n’a aucune responsabilité dans la catastrophe du pays car n’ayant jamais gouverné. Le vrai FLN a fini sa mission en 1962 .

Publié le 5 nov 2017 - 18:39 | Auteur: La rédaction | Actualités

"Le Parti des travailleurs n’a aucune responsabilité dans la situation catastrophique actuelle puisque, tout simplement, il n’a pas gouverné”, a affirmé Louisa Hanoune.

La secrétaire générale du Parti des travailleurs, Louisa Hanoune, qui a animé un meeting populaire, hier, samedi, à la salle omnisports des Frères Bouchache, a souligné qu’elle refuse d’accepter dans ses rangs les fondamentalistes et les opportunistes expliquant que son parti  renferme des gens propres et intègres. Selon elle, le vrai élu est celui qui respecte le mandat parce qu’il est sacré et dont la seule préoccupation est le bien-être de tous les citoyens.  
Louisa Hanoune dira, en outre, que “la mission des élus du PT est de lutter contre la dilapidation et la corruption, ainsi que la surveillance des marchés publics”. La première responsable du PT a appelé les militants à surveiller les voix revenant aux candidats du parti et à se mobiliser pour les élections, car elle considère la participation aux élections locales comme une forme de lutte. Louisa Hanoune a dit refuser la politique d’austérité de l’État “qui a influé négativement sur la bonne gestion des APC”.
Par ailleurs et, comme à son habitude, elle n’a pas caché son animosité envers les patrons qui, selon elle, “ne s’acquittent pas de leurs impôts”, les considérant comme des sanguinaires. “Le Parti des travailleurs n’a aucune responsabilité dans la situation catastrophique actuelle puisque, tout simplement, il n’a pas gouverné”, rappellera-t-elle, écorchant aussi le parti FLN, soutenant que “la mission de ce parti s’est terminée en 1962” du fait qu’à son origine, il  n’était pas un parti politique mais un front.
Évoquant la situation économique du pays, Mme Hanoune a conseillé de se pencher sur les alternatives au pétrole, comme l’agriculture et le tourisme pour, entre autres, consolider la fiscalité locale. Louisa Hanoune a averti contre les dépassements des partis de l’alliance au pouvoir, appréhendant des élections pas propres et ces partis vont essayer de les truquer comme d’habitude. Pour Louisa Hanoune, la situation déliquescente du pays est à imputer à la politique d’austérité engagée par l’État sous le fallacieux prétexte de la dégringolade du prix du pétrole, alors que la cause réside dans la faillite du système du régime et du pouvoir. Un pouvoir qui n’a pas respecté ses promesses envers le peuple allant jusqu’à toucher au salaire du travailleur et qui va se lancer dans d’autres impositions pour affaiblir encore plus le pouvoir d’achat des citoyens. “Un pouvoir qui a perdu la boussole au point de contracter des conventions avec l’Union européenne et financer le FMI sans se référer au peuple”, dira encore Louisa Hanoune. Cela avant de dire que “l’argent est le bien du peuple et que le pouvoir n’a pas le droit de s’en servir comme bon lui semble”. Elle reproche aussi au gouvernement d’avoir gelé le soutien financier aux APC, chose qu’elle considère comme une politique criminelle. Elle dénonce aussi la loi de finances 2018 qui réduit aussi le budget de fonctionnement et, partant, une réduction des opportunités d’emplois. Elle dira également que son parti lutte pour un plan de développement réel avec plus de prérogatives aux APC et pour mettre fin au mélange de l’argent avec la politique.

 

Actualité
Gauche et droite laminées

Législatives françaises : la République en marche d’Emmanuel Macron remporte la majorité absolue

Auteur: La rédaction publié le 19 juin 2017 - 00:24 - Politique
Actualité
Ou est passée la notion de contrôle?

Cela se passe en Algérie :un ministre repris de justice !!!Quelle honte.

Auteur: Dahmane Chenouf publié le 28 mai 2017 - 17:08 - Politique
Actualité
Nouvelles nominations

Algérie: Membres du gouvernement Tebboune. Gaid Salah maintenu, Messahel ministre des Affaires Etrangères

Auteur: La rédaction publié le 25 mai 2017 - 14:09 - Politique
Actualité
Nouvelle nomination

Le président de la République, nomme M. Abdelmadjid Tebboune au poste de Premier ministre, en remplacement de M. Abdelmalek Sellal

Auteur: La rédaction publié le 24 mai 2017 - 14:08 - Politique
Editorial
Il en rêve depuis longtemps

Chakib Khelil Président de la République,pourquoi pas ?

Auteur: Dahmane Chenouf publié le 24 mai 2017 - 11:15 - Politique
Actualité
Le système politique recycle dans la naphtaline

Said Bouhadja, vieux routier du FLN, élu président de l'APN.

Auteur: La rédaction publié le 23 mai 2017 - 21:16 - Politique
Actualité
2ème tour de la présidentielle française

Emmanuel Macron bat Marine Le Pen 66,10% contre 33,90%.A 39ans( !), il devient le huitième président de la Ve République française.

Auteur: La rédaction publié le 7 mai 2017 - 20:57 - Politique
Actualité
Morosité electorale

Le Monde Afrique. Législatives en Algérie : le pouvoir se conforte mais ne convainc pas

Auteur: La rédaction publié le 6 mai 2017 - 09:19 - Politique
Actualité
Les citoyens ont boudé les législatives

Législatives 2017.Le FLN (évidement) avec 164 sièges, le RND avec 97 sièges ;38,25% des algériens ont voté

Auteur: La rédaction publié le 5 mai 2017 - 12:47 - Politique
Actualité
L'extrème droite gagne des points

Le Front National monte, monte, monte dans les sondages

Auteur: La rédaction publié le 28 avr 2017 - 06:34 - Politique
Actualité
Premier tour de la présidentielle française

Macron à 23,75 %,Le Pen à 21,53 % : ils sont qualifiés au deuxième tour-Fillon à 19,94 % et Mélenchon à 19,62 %,

Auteur: La rédaction publié le 23 avr 2017 - 21:03 - Politique
Actualité
Legislatives 2017

Louisa Hanoune veut taxer les grosses fortunes«Riche,payez au moins vos impôts ! »

Auteur: La rédaction publié le 20 avr 2017 - 10:48 - Politique