Invasion acridienne

Nouvelle technologie satellitaire pour anticiper les invasions acridiennes

Publié le 17 juin 2017 - 17:29 | Auteur: La rédaction | Actualités

Une nouvelle technologie qui consiste à utiliser les informations satellitaires afin d'anticiper les conditions favorisant l'apparition d'essaims de criquets pèlerins a été mise au point par des scientifiques de l'Agence spatiale européenne (ESA) et des experts du criquet pèlerin de l'Organisation des Nations Unies pour l'alimentation et  l'agriculture (FAO), a indiqué cette dernière sur son site web.

Selon la FAO, cette technique innovante est le fruit d’une collaboration entre ses experts spécialistes et ESA sur les alertes rapides, et permettra de rallonger de deux mois le délai d'avertissement les invasions acridiennes.

Les données obtenues par les satellites, telles que celles de la mission d'évaluation de l'humidité des sols et de la salinité des océans (SMOS) de l'ESA, sont utilisées pour surveiller les conditions pouvant conduire au regroupement de criquets comme l'humidité des sols ou encore la végétation verte.

"Nous anticipons depuis des années déjà, à la FAO, les résurgences en travaillant en étroite collaboration avec les pays les plus exposés à ce phénomène en vue de mettre en œuvre des mesures de contrôle. En associant notre expertise aux capacités du satellite de l'ESA, nous pouvons anticiper plus rapidement et avec plus d'exactitude sur les résurgences acridiennes", a déclaré Keith Cressman, fonctionnaire principal en charge des prévisions acridiennes à la FAO.

Selon le même responsable, les délais d'avertissements plus longs donnent aux pays davantage de temps pour agir vite, contrôler rapidement une potentielle résurgence et éviter des pertes alimentaires importantes.

Pour sa part, le directeur des programmes d'observation de la terre de l'ESA en Italie, M. Josef Aschbacher, a indiqué que des observations de routine réalisées à l'échelle mondiale par les satellites associées à des politiques, promouvant un accès libre et ouvert aux données, constituent d'excellents prérequis pour une collaboration plus étroite avec des  partenaires internationaux telles que la FAO ou encore les autres organisations onusiennes.

Dans ce sens, le même responsable a fait savoir que l'ESA appuie pleinement les activités de recherche et de développement de ces organisations car elles contribueront à trouver de nouvelles manières d'utiliser les données obtenues par l'observation des satellites.

Pour rappel, les prévisions acridiennes obtenues à partir des informations satellitaires se basaient dans le passé sur la végétation verte, ce qui signifie que les conditions favorisant l'apparition d'essaims de criquets étaient déjà présentes avec, par conséquence, un délai d'avertissement de seulement un mois.

"Nous avons maintenant la possibilité de connaître les risques d'une résurgence acridienne un ou deux mois à l'avance, ce qui nous aide à mieux mettre en place des contrôle préventifs", a déclaré Ahmed Salem Benahi, le directeur de l'information du Centre mauritanien de lutte antiacridienne.

Les criquets, une forte menace sur la sécurité alimentaire

Selon les données de la FAO, les criquets pèlerins sont des sauterelles capables de former de grands essaims, qui représentent une menace importante pour la production agricole, les moyens d'existence et la sécurité alimentaire. On les trouve surtout au Sahara, à travers la péninsule arabique et en Inde.

Un kilomètre carré d'essaim, indique la FAO, contient près de 40 millions de criquets. Ces derniers peuvent manger la même quantité de nourriture que 35.000 personnes en une seule journée.

En Afrique de l'Ouest, lors de l'invasion qui a eu lieu entre 2003 et 2005, plus de 8 millions de personnes ont été affectées, de nombreuses cultures céréalières ont été ravagées et jusqu'à 90% des légumineuses et des pâturages ont été détruits.

Il aura fallu près de 600 millions de dollars et 13 millions de litres de pesticides pour maitriser la situation.

 

Actualité
Protection nationale

Défense anti aérienne. Téhéran envisage de concevoir un nouveau type de missile, le Sayyad 3

Auteur: La rédaction publié le 22 juil 2017 - 22:27 - Défense-Sécurité nationale
Actualité
Militarisation regionale

La côte méditerranéenne de l'Égypte abrite la base militaire la plus importante du continent africain.

Auteur: La rédaction publié le 22 juil 2017 - 17:46 - Défense-Sécurité nationale
Actualité
Opération mains propres

Joseph Kabila opère une grande toilette au sein de la police nationale

Auteur: La rédaction publié le 19 juil 2017 - 11:38 - Défense-Sécurité nationale
Actualité
Manoeuvres militaires

Sud-Est de Djanet.«Le bataillon d’infanterie motorisée en offensive dans la foulée»thème d’un exercice tactique à tirs réels.

Auteur: La rédaction publié le 19 juil 2017 - 11:11 - Défense-Sécurité nationale
Actualité
Demographie

On sera 1O milliards dans 33 ans. Inde et Chine les plus peuplés de la planète

Auteur: La rédaction publié le 18 juil 2017 - 19:44 - Défense-Sécurité nationale
Actualité
Criminalité

DGSN. Saisie d'importantes quantités de drogue et de produits prohibés à travers plusieurs régions du territoire national

Auteur: La rédaction publié le 17 juil 2017 - 22:21 - Défense-Sécurité nationale
Actualité
Suprématie aérienne

Les chasseurs bombardiers de nouvelle génération armés de laser

Auteur: La rédaction publié le 12 juil 2017 - 16:19 - Défense-Sécurité nationale
Actualité
Frontières passoires

Réseaux maffieux organisés. L’Algérie prête à des mesures urgentes contre les migrants clandestins

Auteur: La rédaction publié le 10 juil 2017 - 18:41 - Défense-Sécurité nationale
Actualité
Ville stratégique

Irak. Aprés 3 ans de siège,Mossoul ensanglantée mais Mossoul libérée des terroristes.

Auteur: La rédaction publié le 9 juil 2017 - 23:22 - Défense-Sécurité nationale
Actualité
Sur directives du Roi

Maroc.Retrait «progressif» de la police de lieux publics symboliques d'Al-Hoceïma et d'Imzouren.

Auteur: La rédaction publié le 5 juil 2017 - 12:32 - Défense-Sécurité nationale
Actualité
Fin de la guerre civile

L’ONU quitte la Cote d’Ivoire après 13 années de présence dans ce pays

Auteur: La rédaction publié le 30 juin 2017 - 21:59 - Défense-Sécurité nationale
Actualité
Documents declassifiés

La CIA aurait renoncé à soutenir le coup d’État iranien du Shah d’Iran contre le nationaliste Mohammad Mossadegh en 1953

Auteur: La rédaction publié le 30 juin 2017 - 21:48 - Défense-Sécurité nationale