Ils régentent le monde

Poutine à Trump : un « homme bien élevé et d'un contact agréable .Nous voulons avoir des relations harmonieuses avec les Etats-Unis. »

Publié le 11 nov 2017 - 18:33 | Auteur: La rédaction | Actualités

Le président russe Vladimir Poutine a fait samedi l'éloge de Donald Trump, un "homme bien élevé et d'un contact agréable", à l'issue d'un bref échange avec le président américain au cours du forum de l'Asie-Pacifique (Apec), à Danang au Vietnam.

"Le comportement du président américain est extrêmement correct et bienveillant, "a estimé M. Poutine, lors d'une conférence de presse à l'issue du forum de l'Apec.

Donald Trump "est un homme bien élevé et d'un contact agréable", a-t-il assuré, interrogé sur la manière très particulière du président américain de saluer ses interlocuteurs par une poignée de main un peu brutale.

De son côté, le président américain a indiqué que son homologue russe lui avait dit ne pas s'être "mêlé" de l'élection présidentielle américaine, lors d'un échange entre les deux chefs d'Etat à Danang au Vietnam.

"Il m'a dit qu'il ne s'était absolument pas mêlé de notre élection", a indiqué le président américain à des journalistes à bord d'Air Force One lors du trajet entre Danang et Hanoï.

"Chaque fois qu'il me voit, il me dit 'je n'ai pas fait ça' et je le crois vraiment quand il me le dit", a ajouté le président américain.

"Je pense qu'il se sent très insulté par cela, ce qui n'est pas une bonne chose pour notre pays parce qu'encore une fois, cela nous aiderait beaucoup d'avoir une relation avec la Russie pour la Corée du Nord, qui est notre plus gros problème en ce moment", a-t-il encore précisé.

MM. Trump et Poutine ont échangé par deux fois une poignée de main, ainsi que quelques mots au cours de ce sommet, mais sans véritable tête-à-tête.

Le fait qu'il n'y a pas eu de face-à-face est lié "à l'agenda chargé de Donald Trump, à mon agenda à moi et à certaines formalités du protocole", a expliqué à la presse M. Poutine, en assurant n'y voir "rien de grave".

"Nous avons parlé de tous les sujets que nous voulions aborder", a-t-il affirmé.

"Les relations entre la Russie et les Etats-Unis ne sont pas encore sorties de la crise", a reconnu l'homme fort du Kremlin. "Mais nous sommes prêts à tourner la page et aller de l'avant", a-t-il assuré.

"Nous voulons avoir des relations harmonieuses avec les Etats-Unis", a souligné le président russe.

Pendant la campagne, Donald Trump a souvent couvert d'éloges le maître du Kremlin. "Nous allons avoir une formidable relation avec (Vladimir) Poutine et la Russie", allait-il répétant.

Mais les soupçons de collusion entre son entourage et le Kremlin et une série de contentieux entre les deux pays, notamment sur la crise ukrainienne, ont considérablement assombri le tableau.

Les interactions entre le président américain et son homologue russe ont fait l'objet d'intenses spéculations pendant deux jours dans la ville côtière de Danang, où ils participaient au forum de l'Asie-Pacifique (Apec).

Le procureur spécial Robert Mueller a donné un coup d'accélérateur à son enquête sur les ingérences russes dans la campagne présidentielle américaine avec l'inculpation fin octobre de trois anciens conseillers de M. Trump.

 

Actualité
Nettoyage XXL

Arabie Saoudite: plus de 200 personnes arrêtées dans le cadre de la purge anticorruption

Auteur: La rédaction publié le 9 nov 2017 - 21:03 - Défense-Sécurité nationale
Billet
Changement climatique

La Nouvelle-Zélande veut instaurer un visa pour réfugiés climatiques

Auteur: La rédaction publié le 9 nov 2017 - 20:52 - Défense-Sécurité nationale
Actualité
Non à un pouvoir de pharaon

Le président égyptien Al-Sissi refuse de modifier la Constitution pour briguer un troisième mandat.

Auteur: La rédaction publié le 9 nov 2017 - 20:38 - Défense-Sécurité nationale
Actualité
Mensonges d'Etat

Guerre en Syrie«Des officiers des unités spéciales d'Europe et des États-Unis dirigeaient des bandes armées illégales en Syrie »

Auteur: La rédaction publié le 7 nov 2017 - 20:48 - Défense-Sécurité nationale
Actualité
Religion

« L’Algérie a réussi à défaire le terrorisme et est passée au stade de prévention de l’extrémisme et de la radicalisation »,

Auteur: La rédaction publié le 6 nov 2017 - 20:34 - Défense-Sécurité nationale
Actualité
Suprématie

Tensions régionales. Ryad avertit Téhéran qu'elle ne tolérera « aucune atteinte » à sa sécurité

Auteur: La rédaction publié le 6 nov 2017 - 20:27 - Défense-Sécurité nationale
Actualité
Pouvoir à vie

Zimbabwe. Le Vice président limogé par le Chef de l’Etat pour suspicion de « déloyauté »

Auteur: La rédaction publié le 6 nov 2017 - 20:09 - Défense-Sécurité nationale
Actualité
Le Liban sur une poudrière

Le président libanais Michel Aoun aurait refusé d'accepter la démission de son premier ministre Saad Hariri

Auteur: La rédaction publié le 5 nov 2017 - 17:33 - Défense-Sécurité nationale
Actualité
Equilibre du monde

Diplomatie.Les «relations rompues» entre Moscou et Washington représentent la plus grande menace à la paix

Auteur: La rédaction publié le 5 nov 2017 - 17:18 - Défense-Sécurité nationale
Actualité
Corruption

Collusion avec la Russie : L'ancien directeur de campagne du président Trump, Paul Manafort, questionné par le FBI

Auteur: La rédaction publié le 30 oct 2017 - 20:56 - Défense-Sécurité nationale
Actualité
Corée du Nord

Faire exploser une bombe nucléaire au-dessus du territoire américain provoquerait la mort de 90% de la population

Auteur: La rédaction publié le 30 oct 2017 - 20:44 - Défense-Sécurité nationale
Actualité
Moyen-Orient

Les assassins de l’ex-président libanais Bachir Gemayel condamnés à mort

Auteur: La rédaction publié le 22 oct 2017 - 10:47 - Défense-Sécurité nationale