Pouvoir à vie

Zimbabwe. Le Vice président limogé par le Chef de l’Etat pour suspicion de « déloyauté »

Publié le 6 nov 2017 - 20:09 | Auteur: La rédaction | Actualités

Alors qu'au Zimbabwe la guerre pour la succession de Robert Mugabe fait rage au sein du parti au pouvoir, le chef d'État a démis de ses fonctions, lundi, son vice-président Emmerson Mnangagwa, accusé de "déloyauté".

Le vice-président zimbabwéen Emmerson Mnangagwa, jusqu'alors considéré comme l'un des successeurs potentiels au président Robert Mugabé, a été limogé, a annoncé, lundi 6 novembre, le ministre de l'Information Simon Khaya Moyo.

"Il est devenu évident [que le] comportement" d'Emmerson Mnangagwa "dans l'exercice de ses fonctions est devenu incohérent avec ses responsabilités officielles", a affirmé le ministre de l'Information. "Le vice-président a systématiquement et constamment fait preuve de manque de loyauté, de manque de respect, de malhonnêteté et de manque de sérieux", a-t-il expliqué.

Guerre de succession

Surnommé "le crocodile", Emmerson Mnangagwa, 75 ans, essuyait depuis plusieurs semaines les vives critiques de proches du président, dont la première dame Grace Mugabe, qui lui ont reproché de prétendre avoir été victime en août d'une tentative d'empoisonnement. Ses partisans ont alors suggéré que cette tentative avait été ourdie par l’épouse du président, qui l'a très vigoureusement démenti.

Emmerson Mnangagwa avait déjà perdu, début octobre, son portefeuille de ministre de la Justice. Mais il avait alors été maintenu à la vice-présidence, dont il occupait un des deux postes depuis 2014. Son départ forcé intervient au moment où la guerre pour la succession du président, âgé de 93 ans, fait rage au sein du parti au pouvoir, la Zanu-PF, même si Robert Mugabe a déjà annoncé qu'il briguerait un nouveau mandat en 2018.

Grace Mugabe est considérée comme l'un des dauphins potentiels de son mari, au pouvoir depuis l'indépendance du ZImbabwe en 1980. Dimanche, elle avait annoncé qu'elle était prête à lui succéder. AFP

 

Actualité
Ils régentent le monde

Poutine à Trump : un « homme bien élevé et d'un contact agréable .Nous voulons avoir des relations harmonieuses avec les Etats-Unis. »

Auteur: La rédaction publié le 11 nov 2017 - 18:33 - Défense-Sécurité nationale
Actualité
Nettoyage XXL

Arabie Saoudite: plus de 200 personnes arrêtées dans le cadre de la purge anticorruption

Auteur: La rédaction publié le 9 nov 2017 - 21:03 - Défense-Sécurité nationale
Billet
Changement climatique

La Nouvelle-Zélande veut instaurer un visa pour réfugiés climatiques

Auteur: La rédaction publié le 9 nov 2017 - 20:52 - Défense-Sécurité nationale
Actualité
Non à un pouvoir de pharaon

Le président égyptien Al-Sissi refuse de modifier la Constitution pour briguer un troisième mandat.

Auteur: La rédaction publié le 9 nov 2017 - 20:38 - Défense-Sécurité nationale
Actualité
Mensonges d'Etat

Guerre en Syrie«Des officiers des unités spéciales d'Europe et des États-Unis dirigeaient des bandes armées illégales en Syrie »

Auteur: La rédaction publié le 7 nov 2017 - 20:48 - Défense-Sécurité nationale
Actualité
Religion

« L’Algérie a réussi à défaire le terrorisme et est passée au stade de prévention de l’extrémisme et de la radicalisation »,

Auteur: La rédaction publié le 6 nov 2017 - 20:34 - Défense-Sécurité nationale
Actualité
Suprématie

Tensions régionales. Ryad avertit Téhéran qu'elle ne tolérera « aucune atteinte » à sa sécurité

Auteur: La rédaction publié le 6 nov 2017 - 20:27 - Défense-Sécurité nationale
Actualité
Le Liban sur une poudrière

Le président libanais Michel Aoun aurait refusé d'accepter la démission de son premier ministre Saad Hariri

Auteur: La rédaction publié le 5 nov 2017 - 17:33 - Défense-Sécurité nationale
Actualité
Equilibre du monde

Diplomatie.Les «relations rompues» entre Moscou et Washington représentent la plus grande menace à la paix

Auteur: La rédaction publié le 5 nov 2017 - 17:18 - Défense-Sécurité nationale
Actualité
Corruption

Collusion avec la Russie : L'ancien directeur de campagne du président Trump, Paul Manafort, questionné par le FBI

Auteur: La rédaction publié le 30 oct 2017 - 20:56 - Défense-Sécurité nationale
Actualité
Corée du Nord

Faire exploser une bombe nucléaire au-dessus du territoire américain provoquerait la mort de 90% de la population

Auteur: La rédaction publié le 30 oct 2017 - 20:44 - Défense-Sécurité nationale
Actualité
Moyen-Orient

Les assassins de l’ex-président libanais Bachir Gemayel condamnés à mort

Auteur: La rédaction publié le 22 oct 2017 - 10:47 - Défense-Sécurité nationale